Biographie 1940 - 1957


En 1940 à Montpellier, Boby prépare l'école Centrale et Sup-Aéro à Toulouse en 1941. 1942, il doit interrompre ses études pour cause de chantier de jeunesse, instauré par l'occupant allemand. Enrôlé de force, en 1943, au Service du Travail Obligatoire en Allemagne, il s'évade une première fois en novembre. Repris, il s'évade à nouveau sous le pseudonyme revanchard de Robert Foulcan.

En mai 1944, recherché par les soldats allemands, il se planque comme scaphandrier dans le port de La Ciotat. Au mois d'août 1946, il rencontre Colette Maclaud. Ils se marient le 10 décembre, à Marseille, 2 enfants naîtront de cette union, Ticha en 1948, et Jacky en 1950. «J'aime les chansons de Félix Leclerc, des Frères Jacques, d'Henri Salvador et les textes de Mac Orlan, je lis Prévert, Queneau, je rencontre les Frères Jacques, je vais voir "Les exercices de style" à la Rose Rouge, j'ai écrit quelques chansons et poèmes.»

1946 –1950 Le couple s'installe à Pézenas avec Ticha et Jacky. Boby participe à l'entreprise familiale de commerce de produits agricoles avec François Ernest, son père.

Il publie à compte d'auteur, en 1951, son premier ouvrage, "Les douze chants d'un imbécile heureux", 13 textes fondateurs de son œuvre dont quelques-uns deviendront des chansons: "Le poisson Fa", "Sentimental Bourreau", "Insomnie", ou encore "Revanche" et "Ta Katie t'a quitté".

1952, «Je m'installe à Paris, représentant, rédacteur publicitaire». Avec Colette, ils prennent des cours de chant et de théâtre, et essaient les textes de Boby à Montmartre, lors de leurs premiers passages sur les scènes des cabarets. Ils tiennent un magasin de bonneterie en gérance, baptisé "Poil de Carotte" par Boby."

Il écrit sa première et unique pièce de Théâtre, une comédie intitulée «Le Barbu du square» ou «20 ans d'aléas» (Drame social en vingt scènes et trois époques) - Inédit.

«J'ai écrit "Aragon et Castille".» Il démarche les interprètes et les éditeurs, son recueil sous le bras et rencontre Édith Piaf dans sa loge à L'ABC et lui demande des conseils sur ses textes. «Mes parents reprennent les enfants et je divorce. Je gagne très mal ma vie.»

En 1953, il exerce divers métiers pour subsister, électricien, fort des halles, barman, vendeur de machines à écrire chez ROOY, électricien, livreur, figurant dans quelques films notamment "Une vie de garçon" et "Tourments". Sa fonction de représentant pour le café MEXICANA, lui inspira "Tchita la créole". Il rédige aussi des nouvelles humoristiques pour les journaux.

Etienne Lorin, compositeur attitré des chansons de Bourvil, rencontre Boby en 1956. Il est séduit par "Aragon et Castille" que Bourvil interprétera, dans le film "Poisson d'avril", réalisé par Gilles Grangier. Hélas Le film est un échec, et la chanson de Boby sera très vite oubliée, mais il ne perd pas espoir.

Le 28 avril 1956, Colette et Boby divorcent.

Biographie 1958 - 1959 suite ...